Menu Fermer

Programmes

Nos programmes

BRAHMS REQUIEM

Un Requiem allemand, œuvre majeure de Johannes Brahms. Loin des « Requiem » traditionnels sur le texte liturgique en latin, Brahms a ici fait un choix très personnel de textes sacrés issus de la Bible. Un Requiem humain et sensible, porté par l’écriture dense et généreuse de Brahms. Un sommet de l’art choral.

  • 2 solistes
  • 2 pianistes
  • Êkhô choeur de chambre

FAURÉ REQUIEM

Fauré compose ce Requiem en 1887 en réaction à la lourdeur musicale généralement imposée par la mort. Du Dies Irae, il ne garde que la dernière strophe (Pie Jesu dona eis requiem), et il intègre l’antienne « In Paradisum » qui se chante généralement après la messe au moment d’aller vers le cimetière. Au lieu d’évoquer le Jugement Dernier, Fauré propose une vision sereine et réconfortante de la mort et du paradis.
  • 2 solistes
  • Organiste ou ensemble instrumental
  • Êkhô choeur de chambre

ESCALES EN MER BALTIQUE

 

Les compositeurs du Nord de l’Europe, forts d’une tradition chorale développée depuis longtemps, savent aujourd’hui écrire pour choeur en utilisant toute la richesse et la dynamique de la voix chantée. Un voyage initiatique aux croisées des chemins entre les sonorités aériennes d’Arvo Pärt, les jeux d’improvisation de Gunnar Eriksson, les sonorités dissonnantes et envoûtantes de Knut Nystedt, et la polyphonie généreuse de Lauridsen ou Sibelius.

 

Introduction

O Magnum Mysterium • Morten Lauridsen

*

Partie I

Til Ungdommen • Otto Mortensen

O Salutaris Hostia • Vytautas Miškinis

Magnificat • Arvo Pärt

Benedictio • Urmas Sisask

*

Partie II

Sydämeni Laulu • Johan Sibelius

Drömmarna • Johan Sibelius

Alleluia • Jukka Kankainen

*

Partie III

Gjendines Bådnlåt • Trad. Arr. Gunnar Eriksson

Northern Lights • Ola Gjeilo

Immortal Bach • Knut Nystedt

*

Final

Salve Regina • Lars Jansson arr. Gunnar Eriksson

PUISQUE TOUT PASSE…

Ballade dans la musique française des 20e et 21e siècles.

La France du début du 20e siècle est riche de compositions chorales d’une très grande finesse. Debussy, Ravel, Poulenc et d’autres ont magnifiquement servi cette musique. Aujourd’hui, cette écriture pour choeur a cappella inspire de plus en plus les compositeurs. Thierry Machuel et Dimitri Tchesnokov nous emportent, chacun à leur manière, dans des sonorités inattendues et transcendantes.

Machuel • Lux Aeterna

Poulenc • Salve Regina

Poulenc • Extraits des 4 petites prières de St François d’Assise

Tchesnokov • Ave Maria

Desenclos • Nos autem 

Langlais • Venite et audite

Poulenc • Priez pour Paix arr. G.Dudouit

Machuel  Nocturne de Tagore

Hindemith  Puisque tout passe, Vergers

Debussy  3 chansons

Jehan Alain  Chanson à bouche fermée

Ravel • Ronde extraite des « 3 chansons »

Rameau/ Pierné  Hymne à la nuit

Poulenc • Marie extraite des « 7 chansons

TRYPTIQUE

 

Nombreux sont les compositeurs qui ont puisé, et puisent encore, leur inspiration dans la musique de Jean-Sébastien Bach. Son motet « Jesu meine Freude » est l’un des sommet de l’art choral. Félix Mendelssohn a été l’un des tout premiers à ressusciter la musique de son illustre prédécesseur, après des années d’oubli, en donnant sa Passion selon St Matthieu. Nous retrouvons dans ses motets les influences de Bach, mais avec cette richesse de palettes sonores et expressives propre au romantisme. Le compositeur suisse Franck Martin quant à lui, a entendu cette même « Passion selon St Matthieu » de Bach à l’âge de 12 ans. Il sera marqué à vie par l’œuvre du Kantor de Leipzig. Il nous livre dans cette « messe à double-choeur » une œuvre de jeunesse, qui deviendra l’un des sommets de l’art choral du 20e siècle.

 

Jean-Sébastien Bach • Motet Jesu meine Freude

Félix Mendelssohn • Motets

Frank Martin • Messe à double-choeur

Défiler vers le haut