Menu Fermer

Requiem Fauré

Fauré Requiem

Fauré compose ce Requiem en 1887 en réaction à la lourdeur musicale généralement imposée par la mort.
 
Du Dies Irae, il ne garde que la dernière strophe (Pie Jesu dona eis requiem), et il intègre l’antienne « In Paradisum » qui se chante généralement après la messe au moment d’aller vers le cimetière.
 
Au lieu d’évoquer le Jugement Dernier, Fauré propose une vision sereine et réconfortante de la mort et du paradis.

Composition

• 2 solistes (soprano, baryton)

• Organiste ou ensemble instrumental

• 24 chanteurs

Concerts

On parle de nous

Requiem de Fauré : "Êkhô fit montre d’une parfaite maîtrise,...

Défiler vers le haut