Menu Fermer

La Provence

10 juillet 2019

Le requiem de Fauré pour ouvrir le Festival de musique sacrée

Ce samedi à la basilique Métropolitaine Notre-Dame des Doms, c’est avec le Requiem de Gabriel Fauré que Musique sacrée et orgue en Avignon a lancé son festival. Partenaire du Festival d’Avignon depuis 1967 à la demande de Jean Vilar, l’association Avignonnaise de Musique Sacrée propose un cycle de concerts qui a pour but de mettre en valeur les instruments historiques d’Avignon et de sa proche région.

Samedi , le programme a permis à Hans Hellstel de faire valoir la brillance de l’orgue doré sur des œuvres de Bach, Nielsen et Hambreus, alors que le Chœur Êkhô, dirigé par Caroline Semont-Gaulon, professeur au conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier, interpréta de façon magistrale le fameux requiem pour clôturer la soirée. Le chœur Êkhô, accompagné par Jean-Michel Robbe à l’orgue de chœur de la Métropole, est un jeune ensemble Montpelliérain de 24 chanteurs professionnels.


Pour sa deuxième interprétation de l’oeuvre majeure de Fauré, le chœur Êkhô fit montre d’une parfaite maîtrise, que ce soit en termes de justesse, de précision et d’amplitude des nuances, du double piano au double forte. Les prestations des solistes, Clémence Montagne, soprano, Vincent-Arnaud Gautier basse-baryton et Évelyne Duché-Roble, violoncelle, furent elles aussi exemplaires.

Jacques Jarmasson

Partager :
Défiler vers le haut