Menu Fermer

Classique en Provence

Requiem allemand, Johannes Brahms

Une oeuvre forte, unique, servie par des artistes de talent (Ludivine Gombert soprano, Philippe-Nicolas Martin baryton, le choeur Êkhô et deux orgues (Luc Antonini et Jean-Pierre Lecaudey), dans un lieu patrimonial millénaire.

(…) C’est le choeur qui porte majoritairement la responsabilité de cette oeuvre. Malgré la jeunesse de l’ensemble montpelliérain Êkhô, fondé en 2017, et du programme (2e représentation seulement), les quelques trente choristes ont offert une prestation très aboutie, avec un pupitre d’alti particulièrement homogène ; tutti ou pupitres séparés ont ciselé une version forte, aux attaques précises et au phrasé expréssif. Avec de longues mains fines qu’on croirait toujours prêtes à s’envoler, Caroline Semont-Gaulon, chef de choeur et professeur de direction de choeur au CRR (Conservatoire à Rayonnement Régional) de Montpellier a imprimé avec élégance une vigueur et une conviction qui ne sacrifient jamais la finesse des nuances.

(…) Un lyrisme sans emphase, une sobriété qui se déploie des pianissimi aux fortissimi sans perdre sa force d’expression, et un parfait équilibre entre tous les artistes, ont déssiné une interprétation qui nous rejoint au coeur de notre « humanité ».

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut